Les conseils du pharmacien dans la prise en charge des Nausées et vomissements chimio-induits.

Les nausées et vomissements sont malheureusement des effets secondaires bien connus des patientes sous chimiothérapie. Ils sont fréquents et peuvent être prévenus ou du moins atténués par des médicaments prescrits par l’oncologue souvent en suivant un protocole bien précis. Malgré cela, il y a toujours des petits conseils, de simples mesures hygiéno-diététiques que l’on peut donner en complément uniquement car ils ne remplaceront évidemment jamais les traitements médicamenteux. Il s’agit en fait de deux approches complémentaires. Ces conseils sont faciles à mettre en place et peuvent améliorer le confort des patientes de manière significative. Assez parlé, place aux conseils :

  • Fractionnez les principaux repas en petits repas plutôt que essayer de manger un repas copieux en une seule fois.
  • Faites des repas froids pour éviter les fortes odeurs (par exemple le simple fait de ne pas réchauffer son plat au micro-ondes permet de réduire les odeurs et les nausées qui les accompagnent).
  • Mangez toujours très lentement.
  • Consommez des boissons à son goût entre les repas : eau, infusions, jus de pomme, sodas non gazeux,…Faites-vous PLAISIR !
  • Utilisez, si besoin, une paille dans une tasse fermée pour faciliter les petites gorgées et éviter les odeurs des boissons chaudes.
  • Maintenez une position assise pendant 30 min après le repas, si ce n’est vraiment pas possible, il faut alors privilégier le côté droit en position couchée pour favoriser la vidange gastrique.

Il faut rester très vigilante car parfois  les nausées et vomissements finissent par engendrer une perte d’appétit, il faut alors immédiatement en parler avec son médecin. Ce dernier pourra en effet prescrire, s’il le juge nécessaire, des compléments alimentaires. Il en existe dans des goûts et des consistances très variés qui rendent ces boissons, soupes ou crèmes, finalement agréables à prendre. On peut aussi conseiller toujours en complément de ce traitement :

  • Toujours veiller à bien s’hydrater et donc à boire suffisamment. C’est capital.
  • N’hésitez pas à enrichir votre alimentation en privilégiant les aliments à haute densité calorique : pain, pommes de terre, riz,…
  • Suivez à la lettre tous les conseils nutritionnels du médecin ainsi que la prescription qu’il a élaboré pour vous.

Comme toujours je rappelle que ces conseils ne se substituent en rien à ceux donnés par votre médecin traitant, votre oncologue, votre pharmacien,…Bien au contraire il s’agit d’inciter à ne pas hésiter à demander aide et conseils auprès de ces professionnels de santé. Ce n’est pas non plus une liste exhaustive et j’aimerais beaucoup que des patientes et des professionnels viennent compléter  (ou même l’inverse !!) cette liste.

Pour finir, dernier conseil, avant de partir :

  • N’hésitez surtout pas à demander des informations à votre pharmacien lors de la délivrance de votre traitement contre les nausées et vomissements. Notamment sur les effets secondaires possibles. Il pourra vous conseiller pour lutter contre ces effets et ainsi mieux vivre votre traitement. Cet entretien pourra être l’occasion de faire le point sur votre ressenti du point de vue nausées/vomissements, sur l’appétit, etc …Le pharmacien pourra alors vous conseiller voire vous orienter vers une consultation médicale.

L’acupuncture dans tout ça ?

Pour être tout à fait honnête, je ne connais pas beaucoup la méthode et les résultats de cette médecine alternative dans ce cas précis. Je n’ai en effet pas encore rencontré de patiente ayant eu recours à cette technique donc je n’ai pas de retour. Mais ce que je sais c’est que cette méthode comporte très peu et de très rares effets indésirables. De plus, l’AFSOS (Association Française pour les Soins Oncologiques de Support) plébiscite l’utilisation de l’acupuncture dans l’un de ses référentiels et la présente comme  contribuant à lutter efficacement contre les nausées et vomissements chimio-induits à n’importe quel moment de la chimiothérapie. Bien sûr, l’AFSOS rappelle que l’acupuncture ne peut que COMPLETER  les traitements médicamenteux et les mesures hygiéno-diététiques sans se substituer à eux.

Donc pourquoi ne pas recueillir l’avis de son médecin traitant ou de son oncologue ? Après quoi, vous pouvez également demander l’avis de votre pharmacien qui a peut-être déjà eu des retours de patientes très positifs sur cette méthode et peut vous en faire part ; ce qui peut vous aider à prendre votre décision.

Voilà, j’espère que cet article n’est pas trop long ou trop pénible à lire. Comme toujours j’attends et espère vos réactions, vos propres conseils  et expériences que vous soyez patientes, professionnels de santé ou encore aidant/accompagnant.

A très vite pour un nouvel article !

4 réflexions sur “Les conseils du pharmacien dans la prise en charge des Nausées et vomissements chimio-induits.

  1. Merci pour votre billet . Le cola classique froid et non degazeifié peut être une boisson intéressante les tout premiers jours quand les vomissements et les nausées sont très forts. Apport de sucre et de potassium . Après les réactions individuelles sont très différentes . Les anti nauséeux sont utiles aussi .
    Le fractionnement des repas est la clé pour garder au maximum ses aliments .

    J'aime

  2. Pingback: Les conseils du pharmacien dans la prise en charge des Nausées et vomissements chimio-induits. | Pharmacie & Bien être

  3. Pingback: La fatigue dans le cancer du sein : quelques conseils simples | Le blog d'une pharmacienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s