Cancer du sein : mes conseils pour prendre soin de votre peau sous radiothérapie

La radiothérapie ou  « rayons » est souvent synonyme d’effets secondaires au niveau de la peau comme des rougeurs  (érythèmes) ou des brûlures (radiodermites). On peut cependant  prendre des mesures simples pour les atténuer et continuer à prendre soin de sa peau pendant cette période délicate.

–  En premier lieu, n’utilisez jamais de déodorants, de parfums, de talc, de produits à base d’alcool ou de crèmes grasses sur la peau avant la séance pour limiter le risque de brûlures superficielles. La peau doit être parfaitement sèche et propre, sans résidus, avant chaque séance.

– Utilisez pour l’hygiène quotidienne un savon surgras (disponible en pharmacie) sans frotter directement la zone irradiée : simplement laisser couler le savon puis l’eau sur cette zone.

– Ne pas prendre de bains ou de douches trop chaudes.

– Ne pas porter de vêtements serrés, évitez les tissus synthétiques irritants et les frottements sur la zone irradiée.

– Ne pas se raser ou s’épiler sur la zone irradiée.

– Ne pas exposer au soleil ou toute autre source de chaleur la zone irradiée pendant toute la durée du traitement par radiothérapie et jusqu’à un an après. Utiliser une crème solaire d’indice 50 si l’exposition solaire s’avère vraiment inévitable.

– Ne pas se baigner à la piscine pendant les rayons et jusqu’à un mois après la fin de la radiothérapie et demandez ensuite l’accord de votre médecin avant de le faire (le radiothérapeute peut porter ce délai à trois mois ou plus si la peau est vraiment abîmée).

– En prévention des brûlures, il est possible d’utiliser tous les soirs d’une crème à la teinture mère de calendula. Cependant, il faut être vigilant et l’accord du radiothérapeute doit être requis. Le médecin peut aussi recommander l’application d’une crème hydratante entre les séances.

 

Voilà comme toujours ce n’est bien sûr pas une liste de conseils exhaustive et qui ne remplacent en aucun cas les consignes de votre médecin ou les conseils personnalisés de votre pharmacien. J’espère comme toujours que d’autres professionnels de santé ou patientes viendront  enrichir ce contenu et partager leurs expériences.

 

A très bientôt pour de nouveaux  articles !